Début octobre 1913

De Une correspondance familiale



Lettre de facturation pré-imprimée du négociant en vins J. Laporte (Saint-Émilion) à Damas Froissart (Brunehautpré). Voir la lettre suivante du 16 octobre 1913 écrite au verso de cette lettre


Fs1913-10-16 recto Laporte.jpg


J. Laporte[1]


Monsieur le Commandant

J’ai l’honneur de vous aviser que, suivant l’ordre que vous avez bien voulu me confier, je vous ai expédié les marchandises dont vous trouverez d’autre part la facture.

Pour me rembourser de son montant je prends la liberté de disposer sur vous en mon mandat payable comme indiqué ci-contre sans autre avis, auquel je vous prie de réserver bon accueil.

J’espère que cet envoi qui a reçu mes meilleurs soins vous donnera entière satisfaction ; j’espère aussi que vous voudrez bien me réserver la préférence de vos ordres et continuer à m’honorer de votre confiance que je m’efforcerai toujours de mériter.

Veuillez agréer, Monsieur le Commandant mes meilleures et plus dévouées civilités.

J. Laporte

Notes

  1. Lettre à en-tête commercial d’un négociant près de Saint-Émilion.

Notice bibliographique

D’après l’original.


Pour citer cette page

« Début octobre 1913. Lettre de facturation pré-imprimée du négociant en vins J. Laporte (Saint-Émilion) à Damas Froissart (Brunehautpré). Voir la lettre suivante du 16 octobre 1913 écrite au verso de cette lettre », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=D%C3%A9but_octobre_1913&oldid=56100 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.