Cressac, Eutrope Barthélémy de (1777-1844)

De Une correspondance familiale

Dans son Eloge d’André Marie Constant Duméril, Pierre Flourens évoque les « courses » en forêt de Fontainebleau et l’intérêt de Cressac pour les oiseaux.

Eutrope Barthélémy de Cressac est fils d’un banquier du Saint-Siège originaire du Périgord. Elève de l'Ecole des mines de Paris, il devient ingénieur en chef au corps royal des mines et, explorant les environs de Limoges, il observe que le minerai est disséminé dans la roche granitique. En 1813, il publie une Notice sur la découverte de l’étain en France. En compagnie de Manes, il découvre les anciennes mines de Melle dans les Deux-Sèvres.

Après la Restauration, il fait de la politique. Il est élu député de la Vienne le 25 février 1824, soutient le ministère de Villèle, et est créé vicomte le 26 juillet 1826. Il est réélu le 17 novembre 1827, siège sur les bancs de la majorité royaliste jusqu'en juillet 1830. Il meurt au château de la Touche, à Marnay, le 11 septembre 1844.



Pour citer cette page

« Cressac, Eutrope Barthélémy de (1777-1844) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Cressac,_Eutrope_Barth%C3%A9l%C3%A9my_de_(1777-1844)&oldid=41734 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.