Cournand, Antoine (1797-1842)

De Une correspondance familiale

En 1831, dans des lettres à son cousin Henri Delaroche, Auguste Duméril évoque l’Institution Morin de Fontenay-aux-Roses qu’ils ont tous les deux fréquentée. Il mentionne « le nouveau possesseur de la pension, M. Cournand » (lettre du 6 juillet 1831). Il s’agit d’Antoine Cournand.

Antoine Cournand (1797-1842) est le fil d’Antoine de Cournand (1742-1814). Antoine de Cournand père est un oratorien qui enseigne la rhétorique en province ; membre du club des Jacobins (1789-1794), défroqué à la Révolution, il épouse en 1791 Flore Émilie/Marie Dufresne (1772-1822). Antoine de Cournand père publie quelques poèmes et des traductions. D’après les sites de généalogie, le couple de Cournand-Dufresne a six enfants (le quatre premiers sont nés à Paris) :

  1. Antoinette (Sophie) Cournand (1791-1880)
  2. Timoléon Julien Raymond Cournand (1793-1842)
  3. Julie Cournand (1794-1795)
  4. Antoine Cournand (1797-1842, La Havane à Cuba), est chef d'institution à Saint-Pétersbourg puis à Fontenay-aux-Roses. Marié en 1818 avec Désirée (Michelle) de Mainville (1800-1873) ; ils ont deux filles : 1- (Anne Fortunée) Marie de Cournand (1822, Saint-Pétersbourg-1917, Paris). Pianiste (elle est la dernière élève de Chopin), elle compose des pièces pour piano à caractère léger. En 1841 elle épouse Martin Roubaud. 2- Adèle Lucie Nathalie Cournand, née en Russie en 1826. En 1850, à Paris, elle épouse Alphonse Louis Fargeon (1815-1878)
  5. Joseph Thalès Félix Olivier Cournand (1798-1853). En 1825, à Saint-Pétersbourg (Russie), il épouse Adélaïde Demainville. Il enseigne en Russie
  6. Périclès Cournand.



Pour citer cette page

« Cournand, Antoine (1797-1842) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Cournand,_Antoine_(1797-1842)&oldid=59918 (accédée le 17 juin 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.