Colson, Clément (1853-1939) et ses parents

De Une correspondance familiale

En 1882 Clément Colson fait un moment figure de parti possible lorsqu'on cherche à marier Émilie Mertzdorff.

(Léon) Clément Colson (1853-1939) est le fils de Joseph Clément Colson (1814-1902), directeur des contributions directes de Paris et de Maria Léonie Audibert (née vers 1830). Joseph Clément Colson a deux frères : Eugène Nicolas Colson, médecin (1817-1881) et Joseph Émile Colson (1821-1870), général de brigade, marié en 1863 avec Frédérique Amélie Kuhlmann (1837-1894).

Clément Colson est décrit ainsi : cheveux blonds, front ordinaire, nez moyen, yeux gris bleu, bouche petite, menton rond, visage ovale, taille 164.

Né à Versailles, Clément Colson vit ensuite à Paris. Économiste libéral et administrateur, il est attaché au ministère des travaux publics (lettre du 11 mai 1882) et devient chef du cabinet du ministre, directeur des chemins de fer et vice-président du Conseil d’État (1923-1939), président de la Société d'économie politique. Il enseigne à l'École des sciences politiques, à l'École polytechnique et à l'École des Ponts et Chaussées. Il est membre de l'Académie des sciences morales et politiques et de l'Institut international de statistique.

Clément Colson est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont : Cours d'économie politique : professé à l'École nationale des ponts et chaussées (1901-1933) ; Abrégé de la législation des chemins de fer et tramways (1901) ; Organisme et désordre social (1912).

Vers 1892 il épouse Marguerite Cécile Vintéjoux (1871-1893).

Notes




Pour citer cette page

« Colson, Clément (1853-1939) et ses parents », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Colson,_Cl%C3%A9ment_(1853-1939)_et_ses_parents&oldid=42927 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.