Cauderon, Émile (né en 1832) et son épouse

De Une correspondance familiale

Lorsqu'ils se marient au printemps 1880, Marie Mertzdorff et Marcel de Fréville s'installent dans un pavillon 12 rue Cassette, dans le VIe arrondissement de Paris. Le propriétaire est « M. Cauderon ». Ce pavillon, d'abord loué, est ensuite acheté par les de Fréville.

Émile Cauderon, né à Bordeaux en 1832, est le fils de Baptiste Augustin Cauderon, rentier, qui demeure au moment du mariage de son fils au rond point de l'Arc de triomphe de l’Étoile ; sa mère, absente au mariage, institutrice, est née en Angleterre et demeure près de Londres. Émile Cauderon est teneur de livres, expert en comptabilité et probablement auteur du livre : Balance et situations quotidiennes obtenues au moyen de registres à fiches mobiles (1863).

Émile Cauderon se marie en 1858 avec Françoise Émilie Recoquillon, qui décède en 1860, quelques jours après la naissance de leur fille Geneviève Pauline Julie Cauderon. Cette fille épouse Albert Poinsot.

Émile Cauderon épouse en secondes noces, en 1861, Julie Peltier, couturière, née à Passy en 1835, fille de jardiniers et propriétaires, voisins et amis du marié. Julie Peltier a au moins un frère, Louis Eugène Peltier. Émile Cauderon et Julie Peltier ont deux fils, Henri Cauderon (né en 1865, qui devient courtier) et Prosper Maurice Cauderon (né en 1869).

Notes




Pour citer cette page

« Cauderon, Émile (né en 1832) et son épouse », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Cauderon,_%C3%89mile_(n%C3%A9_en_1832)_et_son_%C3%A9pouse&oldid=42924 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.