Brasseur, Antoine François (vers 1750-1809) et ses proches

De Une correspondance familiale

À Amiens, à l’époque de la Révolution, la famille Duméril est en relation (amicale ? d’affaires ?) avec « M. Brasseur ». En 1801, il est question d’un mariage entre André Marie Constant Duméril et la fille de « M. Brasseur », mais la jeune-fille renonce à ce projet.

Antoine François Brasseur, né vers 1750 à Mollières-en-Beauvaisis, décède à Amiens d’une « fièvre adynamique » en 1809. Il est avocat avoué (comme François Jean Charles Duméril). Il épouse Geneviève (Félicité) Bernard (†1795). Antoine François Brasseur a au moins un frère,  Louis Hilaire Brasseur, prêtre. Le couple Brasseur- Bernard a deux enfants :

  1. Bernard Brasseur (né en 1778). Il fait des études de droit, est propriétaire et épouse en 1810 Louise (Honorée Adélaïde) Leriche (1790-1863). Ils ont trois filles : Claire Brasseur (1811-1877), Léonie (Émilie Esther) Brasseur (1812-1886) et (Louise Pauline Brasseur (1819-1899)
  2. Félicité Catherine Brasseur, née en 1779. Un temps fiancée à André Marie Constant Duméril, qui est fort affecté de la rupture en 1801, elle épouse en 1804 Henri Beaucousin, né en 1776, fils de Pierre Martin Beaucousin (décédé au moment du mariage de son fils) et de Marie Charlotte Victoire Desprez. Henri Beaucousin est négociant comme son père et compte parmi sa parenté un oncle maternel médecin, Alexandre Armand Desprez.



Pour citer cette page

« Brasseur, Antoine François (vers 1750-1809) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Brasseur,_Antoine_Fran%C3%A7ois_(vers_1750-1809)_et_ses_proches&oldid=59612 (accédée le 12 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.