Brémontier, Alexandrine (1819-1862) et sa famille

De Une correspondance familiale

La famille Brémontier est alliée aux Duméril et aux Tarbé de Vauxclairs, par le mariage d’un neveu d’André Marie Constant Duméril avec une fille de Georges Bertin Brémontier.

En 1841, Charles Auguste Duméril (1812-1883), ingénieur puis inspecteur en chef des Ponts et Chaussées, épouse Alexandrine Brémontier dite Adine (1819-1862). Après son mariage, Charles Auguste se fixe à Arras puis à Paris ; il occupe ensuite un poste à Cahors avant de rejoindre Alençon en 1857. Le couple a quatre enfants :

Le grand-père paternel d’Adine est Nicolas Théodore Brémontier (1738-1809), ingénieur des Ponts et Chaussées, dont le fils Georges Bertin Brémontier (1786-1847) est également ingénieur et inspecteur général des Ponts. Celui-ci épouse à Paris, en 1818, Alexandrine Colombe Tarbé de Vauxclairs (1796-1870), fille du directeur de l'école des Ponts. Le couple Brémontier-Tarbé de Vauxclairs a trois filles :

1- Alexandrine Georgette dite Adine Brémontier (1819-1862) – voir ci-dessus

2- Pauline ( Colombe Jeanne) Brémontier (1821-1868) qui épouse en 1843 Adolphe Louis Philippon (1807-1886), capitaine d’artillerie. Ils ont un fils, Étienne Philippon (1852-1924) marié en 1888 avec Marie Colombe Lefebvre (1862-1923)

3- Marie (Cécile) Brémontier (1828-1843). Auguste Duméril signale sa mort dans son journal.

Le grand-père maternel d’Adine est Jean Bernard Tarbé de Vauxclairs (1767-1842). Également ingénieur, Jean Bernard Tarbé de Vauxclairs est chargé de travaux sur le canal de Saint-Quentin et à l’arsenal de Brest. Il est vice-président du Conseil général des Ponts et Chaussées de 1815 à 1830 et directeur de l’école des Ponts et Chaussées de 1839 à 1842. Il est l’auteur du Dictionnaire des travaux publics civils, militaires et maritimes, considérés dans leurs rapports avec la législation, l'administration et la jurisprudence (Paris, Carillian Goeury, 1835). Il épouse Cécile Alexandrine Sallot de Magny (1776-1853). Le couple a trois enfants : Alexandrine Colombe (la mère d’Adine), Louise Alexandrine Julienne (1797-1852) et Hardouin Jean Michel (1803-1859) qui épouse en 1831 Jean Cécile Colombe Tarbé (1812-1833).



Pour citer cette page

« Brémontier, Alexandrine (1819-1862) et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Br%C3%A9montier,_Alexandrine_(1819-1862)_et_sa_famille&oldid=57146 (accédée le 2 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.