Bérard, Auguste (1802-1846) et son frère Pierre Honoré (1797-1858)

De Une correspondance familiale

En 1846 Auguste Duméril et sa femme Eugénie échangent des nouvelles à propos d’Auguste Bérard, très malade. Quelques semaines plus tard (16 octobre 1846), Auguste note dans son journal : « Aug. Bérard, professeur de clinique externe à la faculté de médecine succombe après 2 mois de maladie à peine à une affection de la moelle épinière qu'on dit avoir eu pour cause une tumeur cancéreuse comprimant la queue de la moelle. »

Auguste Bérard, est un chirurgien. Il est le fils d'un médecin militaire, et le frère de Pierre Honoré Bérard. Il est professeur de clinique chirurgicale à la Faculté de Paris. Il publie plusieurs ouvrages sur le traitement des tumeurs et, avec Charles Denonvilliers (et L. Gosselin), le Compendium de chirurgie pratique..., Paris, Béchet jeune et Labé, 1840-1861, 3 vol. in-4.

Pierre Honoré Bérard (dit Bérard aîné), frère aîné d'Auguste, médecin, est nommé en 1831 professeur de physiologie à la Faculté de Paris ; il devient doyen en 1848 et inspecteur général en 1854. Son Cours de physiologie fait à la Faculté de médecine de Paris, Paris, Labé, 1848-1855, 4 vol. in-8, est publié.



Pour citer cette page

« Bérard, Auguste (1802-1846) et son frère Pierre Honoré (1797-1858) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=B%C3%A9rard,_Auguste_(1802-1846)_et_son_fr%C3%A8re_Pierre_Honor%C3%A9_(1797-1858)&oldid=41578 (accédée le 4 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.