André, Louis Jules (1819-1890)

De Une correspondance familiale

Alphonse Milne-Edwards est en relation au Jardin des plantes avec « M. André » (lettre du 8 mars 1876). Louis Jules André est architecte.

Après des études à l’École des beaux-Arts de Paris et un séjour en Italie (à la villa Médicis à Rome, de 1848 à 1852, et en Sicile), puis en Grèce, Louis Jules André rentre en France où il est nommé chargé de travaux auprès des architectes Charles Rohault de Fleury pour le Muséum national d'histoire naturelle et Henri Labrouste pour la Bibliothèque impériale. En 1856 il prend la direction de l'atelier libre des Beaux-Arts et, sur la recommandation d'Eugène Viollet-le-Duc, il est nommé architecte diocésain d'Ajaccio. Il enseigne (jusqu'à sa mort) à l'atelier officiel de l'École des Beaux-Arts de Paris. Il est nommé architecte en chef du Muséum et du Jardin des Plantes de Paris, où il réalise : le laboratoire des reptiles (1870-1874), la galerie de zoologie, actuelle Grande Galerie de l'évolution (1877-1889), le jardin d'hiver dans les serres (1881-1889, détruit en 1932), la grande volière de la ménagerie (1888).



Pour citer cette page

« André, Louis Jules (1819-1890) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Andr%C3%A9,_Louis_Jules_(1819-1890)&oldid=41528 (accédée le 25 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.