1902- Grèves dans le bassin houiller

De Une correspondance familiale


A l'automne 1902, Émilie Mertzdorff-Froissart se plaint plusieurs fois des grèves ouvrières qui gênent les déplacements et mobilisent son mari officier (Jeudi 10 octobre 1902, Mercredi 5 novembre 1902).

Autour de 1900, des conflits sociaux violents agitent plusieurs pays industriel : grèves aux États-Unis et en Belgique (1886), grève des dockers londoniens et des mineurs allemands en 1889, des ouvriers du textile en Russie (1896), grèves en Catalogne (1902), etc. En octobre 1902, les mineurs français se mettent en grève. Le mouvement gagne très rapidement à travers le bassin houiller du Pas-de-Calais. La grève dure plus d’un mois, sans apporter de remède à la misère sociale des mineurs.

Le Grand écho du Nord de la France signale, le 19 octobre 1902, que des renforts sont demandés contre les grévistes de la fosse de Guesnain. Joints par téléphone, arrivent de Douai : « deux escadrons d’artilleurs à cheval, deux batteries d’artillerie à pied du 15e régiment, sous le commandement du chef d’escadron Froissart ; un escadron de cuirassiers ».  

Pour citer cette page

« 1902- Grèves dans le bassin houiller », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=1902-_Gr%C3%A8ves_dans_le_bassin_houiller&oldid=54546 (accédée le 17 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.