1843 – Testament d’Alexandrine Cumont, épouse d’Auguste Duméril (l’aîné)

De Une correspondance familiale

Ma chère Félicité[1], voici mon dernier vœu.

Je désire que celle de vous deux qui survivra se charge de l’éducation religieuse des enfants qui auront perdu leur mère et si malheureusement vous décédiez toutes deux avant que tous les enfants ne fussent bien affermis dans la religion catholique c’est l’aînée des filles de vos deux familles que je charge d’accomplir ce pieux et saint devoir.

Je désire aussi que tous mes petits-enfants épousent des catholiques.

ta mère

A. Duméril

née Cumont.

Lille 31 Mai 1843.

Notes

  1. Félicité Duméril, fille d’Alexandrine Cumont, épouse de Louis Daniel Constant Duméril et mère de Caroline et Léon ; sa sœur Eugénie Duméril, épouse d’Auguste Duméril depuis le 15 mai.


Pour citer cette page

« 1843 – Testament d’Alexandrine Cumont, épouse d’Auguste Duméril (l’aîné) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=1843_%E2%80%93_Testament_d%E2%80%99Alexandrine_Cumont,_%C3%A9pouse_d%E2%80%99Auguste_Dum%C3%A9ril_(l%E2%80%99a%C3%AEn%C3%A9)&oldid=42973 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.