1792 – Certificat de bonnes vie et mœurs

De Une correspondance familiale

Nous officiers municipaux de la ville d’Amiens certifions qu’André Constant Duméril, fils du citoyen Duméril l’un des juges de paix de cette ville est d’une honnête famille de cette cité, de bonne vie et mœurs, et qu’il est connu d’aucun de nous particulièrement pour s’être adonné de bonne heure à l’étude des sciences.

Amiens, 9 octobre 1792.

Notice bibliographique

D’après Ludovic Damas Froissart, André Marie Constant Duméril, médecin et naturaliste, 1774-1860, 1984, p. 31.


Pour citer cette page

« 1792 – Certificat de bonnes vie et mœurs », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=1792_%E2%80%93_Certificat_de_bonnes_vie_et_m%C5%93urs&oldid=42967 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.