Zorn de Bulach, François (1828-1890)

De Une correspondance familiale

Dans une lettre de 1870 Charles Mertzdorff fait allusion à un discours partisan du chambellan « M. de Bulach » (lettre des 25-26 août 1870-B).

François (Antoine Philippe Henri) Zorn de Bulach appartient à une famille de propriétaires fonciers établie en Alsace et en Bade. Son père était député sous la Restauration. D'abord légitimiste, François Zorn de Bulach devient chambellan de Napoléon III, député (centre droit) du Bas-Rhin de 1869 à1870. Resté en Alsace après 1871, il est élu député au Reichstag, comme candidat de la protestation. Il finit par se rallier au régime allemand et devient vice-président de la Délégation et membre du conseil d’État d'Alsace-Lorraine.

François Zorn de Bulach épouse la fille de Charles de Reinach. Leur fils aîné, Hugo Zorn de Bulach (1851-1921) occupe des fonctions de premier plan dans l'administration allemande d'Alsace-Lorraine, sous-secrétaire d’État à l'agriculture (1895-0908) puis secrétaire d’État (1908-1914). Leur fils cadet François Zorn de Bulach (1858-1925) est évêque auxiliaire de Strasbourg.

Notes




Pour citer cette page

« Zorn de Bulach, François (1828-1890) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Zorn_de_Bulach,_Fran%C3%A7ois_(1828-1890)&oldid=42963 (accédée le 29 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.