Thore, Jean (1762-1823)

De Une correspondance familiale

Un « M. Thore » est invité à Sceaux chez les Duméril en 1820 et en 1821. Il s’agit sans doute de Jean Thore, médecin et botaniste, qui vit dans les Landes, mais qui compte parmi ses correspondants Alexandre Brongniart, René Desfontaines ou Augustin Pyramus de Candolle.

Thore étudie la médecine à Bordeaux et suit les cours du botaniste François de Paule Latapie. Licencié en médecine (1792), il est réquisitionné dans le service médical des armées où il exerce de 1793 à 1795 à Bayonne. Il s’installe à Dax comme médecin et professeur d’histoire naturelle ; il s’intéresse à la géologie, s’implique dans les premières vaccinations contre la variole de sa région, organise une Société d’agriculture (1801). Professant des idées républicaines, Thore est contraint de quitter Dax pour un village des alentours en 1819.



Pour citer cette page

« Thore, Jean (1762-1823) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Thore,_Jean_(1762-1823)&oldid=42342 (accédée le 2 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.