Perros-Guirec (Côtes-d'Armor)

De Une correspondance familiale

Perros-Guirec est une station des Côtes-d'Armor (Côtes-du-Nord avant 1990), en Bretagne, fréquentée en 1878 par les Milne-Edwards accompagnés de Marie et Émilie Mertzdorff, et dix ans plus tard, à l'été 1888, par Marie, son époux Marcel de Fréville et leurs enfants.

Perros-Guirec est situé sur un beau site naturel, la Côte de Granit rose. Dès l'Antiquité, des échanges commerciaux se font par le port de Ploumanac'h.

La vogue des bains de mer au XIXe siècle marque l'essor de la station balnéaire de Perros-Guirec, accentué par la desserte ferroviaire (1881). Perros-Guirec devient un lieu de villégiature pour les familles parisiennes aisées, des écrivains, des peintres, des acteurs. Au début du XXe siècle, on peut y rencontrer par exemple le préfet de la Seine, le président du conseil Viviani, l'homme politique Millerand, Gustave Eiffel, le peintre Maurice Denis.

Le Hédraou, où séjournent les de Fréville, est une villa entourée d'un beau parc, construite en 1849 à l'emplacement d'une ferme. Le Hédraou est bientôt transformé en hôtel casino aux fêtes dispendieuses.


Pour citer cette page

« Perros-Guirec (Côtes-d'Armor) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Perros-Guirec_(C%C3%B4tes-d%27Armor)&oldid=51322 (accédée le 29 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.