Parvillez, Jean Baptiste (vers 1759-après 1843)

De Une correspondance familiale

«  M. Parvillez » est un ami d’Auguste Duméril l’aîné (1771-1848). Il s’agit probablement de Jean Baptiste Parvillez, négociant lillois.

Jean Baptiste Parvillez est né à Marcelcave (Somme), vers 1759, fil de Jean Baptiste Parvillez, aubergiste, et de Marie Françoise Pommier, les deux étant décédé (à Marcelcave) au moment du mariage de leur fils. Jean Baptiste Parvillez a au moins une sœur, Marie Marguerite Parvillez, décédée à Lille en 1853 à l’âge de 93 ans, restée célibataire.

En 1793 Jean Baptiste Parvillez épouse à Lille Henriette Barrois, née à Lille vers 1775. Elle est la fille de Julien Joseph Barrois (décédé avant le mariage de sa fille) et d’Henriette Catherine Danniaux, qui, devenue veuve, a épousé en secondes noces de Jean Louis Mathurin Bernard, marchand brasseur.

Jean Baptiste Parvillez et Henriette Barrois ont plusieurs enfants, dont

  • Jean Baptiste Adolphe Parvillez (né en l’An VIII)
  • Pauline Parvilliez (née en l’An XIII).



Pour citer cette page

« Parvillez, Jean Baptiste (vers 1759-après 1843) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Parvillez,_Jean_Baptiste_(vers_1759-apr%C3%A8s_1843)&oldid=59256 (accédée le 22 juin 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.