Maggiolo, Louis (1811-1895)

De Une correspondance familiale

Charles Mertzdorff, qui veut faire construire et aménager une école et une salle d’asile à Vieux-Thann, prend l’avis du recteur (lettre du 13 août 1868). Il s’agit de Louis Maggiolo.

Louis Maggiolo est né à Nancy. Professeur au collège de Lunéville (1830-1846), principal du collège de Pont-à-Mousson (1846-1853), il est nommé inspecteur d’académie à Châteauroux (1854) puis de la Meuse (1846-1853), avant de devenir inspecteur d’académie de Nancy (1861-1868). Il est recteur de l’académie de Nancy (19 juin 1868-17 octobre 1871), charge qu’il exerce déjà en raison de la maladie de son prédécesseur Jean Jacques Guillemin.

[D’après le Petit dictionnaire biographique des recteurs de l’Académie de Nancy-Mertz des origines à nos jours

http://www.ac-nancy-metz.fr/Academie/Actualites/PDF/Petit_dictionnaire_biographique.pdf]

Mis à la retraite en 1871, Louis Maggiolo mène une vaste enquête rétrospective sur l’enseignement primaire, à partir des actes de mariage. La capacité à signer des futurs conjoints est relevée par sondages depuis la fin du XVIIe siècle ; le travail de collecte est effectué bénévolement par des instituteurs des débuts de la IIIe République. De nombreux historiens (F. Furet et J. Ozouf en particulier) ont revisité cette enquête, à la suite de l’article de Fleury et Valmary paru dans Population en 1957.



Pour citer cette page

« Maggiolo, Louis (1811-1895) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Maggiolo,_Louis_(1811-1895)&oldid=42067 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.