Levasseur, Émile (1828-1911)

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff suit les cours de géographie d'Émile Levasseur à la Sorbonne en 1877.

Fils d'un fabricant de bijoux parisien, Émile Levasseur entre à l'École normale supérieure (1849) et se spécialise en histoire économique. Il enseigne à Alençon, à Besançon (1857) puis à Paris, au lycée Saint-Louis. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques, section d'économie politique, statistique et finances (1868). Il collabore à La Revue contemporaine et au Journal des économistes, fonde la Société de Géographie commerciale. Chargé d'un cours d'histoire des faits et doctrines économiques au Collège de France (1868), il succède à Henri Baudrillart (1871), enseignant l'histoire des doctrines économiques, puis la géographie, l'histoire et les statistiques économiques. Il organise l'enseignement de la géographie en France. Il est professeur au Conservatoire national des arts et métiers et à l'École libre des sciences politiques. Économiste, géographe et historien, il professe que l'homme est l'artisan de son propre destin, la nature n'étant qu'un instrument que l'humanité peut dominer par la science. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont le premier atlas thématique publié en France (1876).



Pour citer cette page

« Levasseur, Émile (1828-1911) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Levasseur,_%C3%89mile_(1828-1911)&oldid=42048 (accédée le 3 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.