Guerrier, Alexandre (né en 1848), son épouse Amélie Hubert et leurs proches

De Une correspondance familiale


Au début des années 1890 Alphonse Milne-Edwards donne des nouvelles des fermiers à la Gandonnière : Amélie Hubert et son époux Alexandre Guerrier.

(Jacques) Alexandre Guerrier, né en 1848 à Nogent-le-Rotrou, est fils de Jean Jacques Guerrier, journalier, né en 1816 à Saint-Cyr la Rivière (Orne), ne sachant pas signer, et de Marie Barbé née en 1817 à Saint-Jean Pierre Sixte.

Alexandre Guerrier épouse en premières noces (Augustine) Agnès Boullay, née en 1854 à Berd'huis (Orne), fille de cultivateurs. Elle décède le 2 mai 1884 à Nogent, quelques jours après la naissance de sa seconde fille. Alexandre Guerrier et Agnès Boullay ont deux filles (d'après le recensement de 1891) : Augustine Guerrier (née ver 1876) et Noémie (Augustine) Guerrier, née le 28 avril 1884 à Nogent-le-Rotrou.

En 1886 Alexandre Guerrier épouse en secondes noces Amélie (Zelpha) Hubert, née à Saint-Hilaire-sur-Erre (Orne) en 1855, fille Jacques Hubert (décédé en 1883) et de Marie Félicité Charron (journalière, née en 1827). Alexandre Guerrier et Amélie Hubert ont un garçon, qui meurt à la naissance (lettre du 5 juillet 1891).

Au recensement suivant (1896), la famille Guerrier n'est plus à Launay.


Pour citer cette page

« Guerrier, Alexandre (né en 1848), son épouse Amélie Hubert et leurs proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Guerrier,_Alexandre_(n%C3%A9_en_1848),_son_%C3%A9pouse_Am%C3%A9lie_Hubert_et_leurs_proches&oldid=51899 (accédée le 8 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.