Chon, François (1812-1898)

De Une correspondance familiale

Auguste Duméril et son cousin Henri Delaroche côtoient François Chon à l’Institution Morin de Fontenay-aux-Roses à la fin des années 1820. Ensuite François Chon réussit le concours d’agrégation d’histoire et géographie en 1846, la même année qu’Alfred Duméril.

François Chon, né à Laval, garde un bon souvenir des quatre années passées dans cette pension (voir ses mémoires, Impressions et souvenirs, 1812-1872, publiées en 1882). A sa sortie de l'Ecole Normale, il est nommé professeur d’histoire au collège de Lille (1835). Il s'attache à cette ville où il poursuit sa carrière ; il assure le cours d'histoire de la faculté des sciences. Outre ses mémoires, il publie divers ouvrages, dont l’un sur la guerre de Crimée (1858) ; Un mois en Italie : Gênes, Bologne, Florence, Pise, Rome, Naples, Venise, Milan, Turin et le Mont-Cenis (1876) ; et des Promenades lilloises (1888).



Pour citer cette page

« Chon, François (1812-1898) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Chon,_Fran%C3%A7ois_(1812-1898)&oldid=41701 (accédée le 27 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.