Bouteville du Metz, Louis Guislain (1746-1821)

De Une correspondance familiale

En 1801 André Marie Constant Duméril recherche à Paris une intervention de Bouteville du Metz en faveur de son père à Amiens.

Cet avocat de Péronne est représentant du Tiers-état aux Etats généraux, député et Secrétaire de l'Assemblée nationale (1790). Il est élu juge puis président du tribunal civil de Péronne. Arrêté sous la Terreur puis relâché, il est chargé par le Directoire de missions militaires et administratives. Il est député de la Somme au Conseil des Anciens en 1798 et entre au Tribunat après le 18 brumaire 1799. Ensuite, à partir de 1807, il est successivement substitut du commissaire près le Tribunal de Cassation, juge au Tribunal d’appel puis président à la Cour impériale d'Amiens (1811). Il est élu représentant de la Somme à la Chambre des Cinq Cents et au Conseil des Cent Jours (1814).



Pour citer cette page

« Bouteville du Metz, Louis Guislain (1746-1821) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bouteville_du_Metz,_Louis_Guislain_(1746-1821)&oldid=41640 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.