Bordogni- Willent, Luigia

De Une correspondance familiale

Séjournant au Havre chez son beau-frère Michel Delaroche en juillet 1841, André Marie Constant Duméril assiste à un concert qui a lieu « au local des bains de Frascati au profit d’une dame Willent-Bordogni et autres artistes musiciens ». Il ajoute : « Cette Dame a donné il y a quelques années des leçons à [Mlle Delaroche], avant son départ pour l’amérique du nord où elle a fait un séjour de deux années. »

Fille du ténor italien Giulio Marco Bordogni (1789-1856), Luigia Bordogni, contralto et professeur de chant, épouse en 1834 le bassoniste Jean Baptiste Joseph Willent qui prend le nom de Willent Bordogni (1809-1852). En 1839 elle est sociétaire de la Société des Concerts.



Pour citer cette page

« Bordogni- Willent, Luigia », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bordogni-_Willent,_Luigia&oldid=41628 (accédée le 4 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.