Wallenburger, Charles (né en 1832) et apparentés

De Une correspondance familiale

Dans les années 1860-1870, Charles Mertzdorff nomme plusieurs fois dans ses lettres son collaborateur Charles Wallenburger. Puis, pendant la guerre de 1814-1918 « M. Wallenburger » est un chef de service, en relation avec Guy de Place.

Le recensement de 1866 mentionne, à Vieux-Thann, Charles Wallenburger, contremaître, 38 ans ; son épouse Marie Louise Rudolph, 30 ans, et leurs deux enfants : Louise (4 ans) et Charles Albert (5 mois).

Charles Wallenburger est le fils de Dominique Wallenburger, ouvrier de fabrique, né vers 1801, et de Madeleine Feldmann, née vers 1803. Charles Wallenburger naît à Vieux-Thann le 3 octobre 1832. Il est « directeur ». Il épouse, le 4 février 1861, Marie Louise Rudolph, née à Vieux-Thann le 14 novembre 1835.

Charles Wallenburger a au moins un frère et deux sœurs :

- Dominique Wallenburger, ouvrier de fabrique, né vers 1831

- Françoise Wallenburger, née vers 1836, qui épouse le 23 février 1857 Xavier Bruckert ; ils ont 4 enfants en 1866

- (Marie) Louise, née vers 1846, ouvrière de fabrique qui vit avec ses parents en 1866, épouse en 1871 Étienne Perrolet, tonnelier, né en 1845.


Pour citer cette page

« Wallenburger, Charles (né en 1832) et apparentés », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Wallenburger,_Charles_(n%C3%A9_en_1832)_et_apparent%C3%A9s&oldid=42390 (accédée le 25 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.