Burgunder, Joseph (né en 1864) et apparentés

De Une correspondance familiale

Les noms de Joseph Burgunder et Camille Burgunder sont plusieurs fois cités dans les lettres de Guy de Place pendant la guerre de 1914-1918. Ils sont employés à la fabrique de Vieux-Thann.

L’état civil numérisé de Vieux-Thann indique que le 16 février 1863 Florentin Burgander, né le 12 octobre 1836 à Sondersdorf canton de Ferrette, épouse Marie Louise Schoen, née le 30 décembre 1839 à Vieux-Thann. Florentin Burgander est alors ouvrier de fabrique, et son père, Paul Burgander est décédé. De ce mariage naissent à Vieux-Thann plusieurs enfants, dont Joseph (Alphonse) (19 mars 1864) ; Eugène (26 janvier 1870) et possiblement Marie Louise (28 octobre 1875).

A Vieux-Thann naissent également des enfants d’autres couples Burgander. On peut citer :
de Mathieu Burgander, voiturier, né à Sondersdorf et Madeleine Vollmer : Émile (né vers 1858), Charles (né vers 1860), Marie Madeleine (9 janvier 1865) ; Caroline (4 novembre 1866) ; Caroline (28 juillet 1868)
de Jean Burgunder journalier et Marie Frisch : Jacques (2 avril 1871) ; Auguste Jean Baptiste (29 août 1879).
Il y a plusieurs autres naissances d’enfants Burgunder à Vieux-Thann dans les années 1870.



Pour citer cette page

« Burgunder, Joseph (né en 1864) et apparentés », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Burgunder,_Joseph_(n%C3%A9_en_1864)_et_apparent%C3%A9s&oldid=41667 (accédée le 25 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.