Dhervillez (M.) à Amiens

De Une correspondance familiale

Je soussigné Docteur en médecine, médecin des hôpitaux militaires et professeur de chirurgie de la ci-devant académie des sciences arts et belles lettres de cette ville, certifie que le citoyen Constant Duméril a suivi avec la plus grande assiduité les cours que j’ai faits en 1789, 1790, 1791, qu’il ne s’est pas borné à suivre les leçons publiques que je donnais, mais encore qu’il assistait constamment aux leçons particulières et aux différentes expériences que je répétais à mon laboratoire particulier, que soit dans les concours publics, soit dans les conférences particulières, il a toujours développé des idées nettes et précises, qu’il a montré beaucoup d’intelligence et d’adresse dans l’exécution des procédés que je lui ai fait répéter.

Amiens 1793.

Dhervillez

Notice bibliographique

D’après Ludovic Damas Froissart, André Marie Constant Duméril, médecin et naturaliste, 1774-1860, 1984, p. 31.


Pour citer cette page

« Dhervillez (M.) à Amiens », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dhervillez_(M.)_%C3%A0_Amiens&oldid=43012 (accédée le 25 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.