Beaurain (famille)

De Une correspondance familiale

Amie de la famille Duméril, Mme Beaurain habite Paris et possède vraisemblablement une propriété à Formerie (appelé aussi Fromerie), situé à 60 km d’Amiens. Lors de ses déplacements, il lui arrive de transporter des lettres ou des papiers pour les frères ou les parents d’André Marie Constant Duméril. Cette proximité est manifeste dans l’attention qu’André Marie Constant Duméril porte à sa santé (accouchement le 11 octobre 1799 suivi d’une fièvre de lait) et dans les visites qu’il fait au couple Beaurain. « Mlle Joséphine » est alors associée à Mme Beaurain dans les salutations.

Parmi les maires ou agent municipaux de Formerie, on trouve Achille Beaurain père (1796-1798), Guillaume Beaurain (1798-1800), Achille Beaurain fils (1800-1804) et Achille Beaurain (1834-1837).

Un certain Beaurain est inscrit en 1804 parmi les auditeurs de Lamarck qui donne un cours de zoologie au Muséum national d’histoire naturelle.



Pour citer cette page

« Beaurain (famille) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Beaurain_(famille)&oldid=41570 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.